L’histoire

Toute cette aventure a débuté par une seule personne. Avant de devenir éditrice, elle fut d’abord romancière. Exaspérée par les refus des maisons d’édition tout en sachant pertinemment qu’elle avait sa place elle aussi, elle a décidé de passer outre pour traverser à plusieurs reprises le processus d’autopublication. Au diable ces refus. Ils ne veulent rien dire. Ils sont la conséquence de plusieurs facteurs qui n’ont rien à voir avec vous. Chaque histoire trouve son lecteur. Il suffit d’en atteindre un seul pour qu’elle soit réussie.

Après quelques temps à naviguer seule, piquée par une passion pour l’édition, une idée a germé. L’idée d’étendre cette expérience vers les autres. Prouver à tous ceux qui veulent être auteurs qu’ils le sont déjà. Leur montrer qu’ils n’ont pas besoin de l’approbation d’une maison d’édition pour matérialiser leur œuvre et, ainsi, la rendre accessible à tous. Qu’ils n’ont pas besoin d’eux et que, à la limite, ils n’ont même pas besoin de nous. Qu’ils peuvent tout effectuer seuls et réussir leur projet, mais que nous sommes là pour les accompagner dans le processus. L’idée s’est donc transformée en entreprise.

Afin d’optimiser les services offerts par la maison d’édition, nous avions besoin d’un talent graphique. Nous avons donc d’abord et avant tout officialisé la collaboration entre l’éditrice et Marjolaine Nicol, la graphiste de Marnie Idéation, créatrice du logo et de nombreuses couvertures. Se sont ensuite joints à l’équipe Daphné Cyr, réviseure professionnelle, André Berthiaume, magicien en Chef et relationniste de premier plan, ainsi que Mélanie Gaudry, également relationniste. En terme technique, nous étions complets, sans oublier notre collaboration avec un imprimeur accessible pour les petites impressions et en qui nous avons une confiance complète.

La maison d’édition fut créée en juillet 2017. Nous avons publié jusqu’ici 12 chefs-d’œuvre. Plusieurs auteurs nous ont fait confiance et nous sommes heureux d’avoir pu les aider à réaliser leur projet, voire leur rêve. Nous espérons leur avoir donné foi en leur écriture. Il n’existe pas de mandat plus important pour nous.