Auteure de
La guénille sale au fond de l’évier

 

 

 


Alice n’a découvert l’écriture que tardivement. Livrovore chevronnée depuis qu’elle est toute petite, elle a découvert l’écriture des autres avant la sienne. Elle a pu constater dès les premières expériences d’écriture que celle-ci agissait comme une thérapie, lui permettant d’écrire tout haut ce qu’elle avait jusque-là pensé tout bas, en silence, en secret.

La guénille sale au fond de l’évier a été écrit en quelques semaines, voire quelques jours. Jamais un aussi grand besoin n’avait été ressenti dans sa vie avant d’écrire ce recueil. Bien qu’elle ait longuement douté de l’intérêt que les gens pourraient accorder à cet élément de sa biographie, les quelques lecteurs y ayant eu accès l’ont rapidement encouragée à publier. Elle s’est donc tournée vers une maison d’édition indépendante pour réaliser ce projet.

Bien qu’Alice écrive sur son passé, elle reste très discrète en ce qui concerne son présent. Nous savons par contre qu’elle compte sortir dans un avenir rapproché d’autres textes percutants sur les lois non-écrites de nos vies.