Le 78ième régiment des Fraser’s Highlander En attendant la paix 1760-1763

$35.00

(frais de livraison inclus)

Description

Auteur: Guy McNicoll
Genre: Recherche historique
Format: 122 pages – 18x24cm
Sortie: 14 juin 204
ISBN: 978-2-924989-11-1


 

 

La capitulation de Montréal, le 8 septembre 1760, marque la fin des combats en Nouvelle-France.

Les canons et les fusils se sont tus. Cependant, c’est une conquête fragile pour l’Empire britannique. Tout peut basculer, la guerre fait toujours rage en Europe. Qui plus est, une contre-attaque printanière des forces françaises est à craindre. Rien n’est acquis, perdre la guerre et devoir négocier un traité de paix peut signifier la rétrocession de la Nouvelle-France.

Mais d’ici là, les armées britanniques et son contingent écossais doivent sécuriser ce nouveau pays conquis. Il est impensable de maintenir toute la garnison dans les murs de la cité. La ville de Québec est en ruine et les vivres se font rares.

Nous vivrons cette période de calme relatif des années 1760 à 1763, en suivant les traces de trois de ces compagnies écossaises, celle de John Nairne, d’Archibald Roy Campbell et de Hugh Fraser qui ont été cantonnés sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent et plus précisément dans les paroisses de Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud et celle de Saint-Thomas.

Survivre en ces temps incertains n’était pas une sinécure. Soldats, femmes et enfants vivaient dans des conditions peu enviables. Loin de tout et surtout de la terre natale, l’Écosse. Vivre au gré des saisons et des intempéries, dans des campements de fortune tout en soufflant le chaud et le froid avec les habitants de la région qui acceptaient mal l’occupation de ces conquérants.